Cela fait longtemps que vous souhaitez faire l’acquisition d’un catamaran. Il existe différentes solutions pour financer votre catamaran habitable et vous ne savez pas vers laquelle vous tournez. Achat comptant, à crédit ou en location avec option d’achat, voici quelques conseils pour acheter et financer votre catamaran habitable dans les meilleures conditions.

L’achat comptant de votre bateau

Pour acheter votre bateau comptant dans les meilleures conditions, il convient de prendre deux paramètres en considération :

  • il existe une TVA de 20% sur le prix d’achat du bateau,
  • la valeur du bateau est prise en compte dans le calcul de votre Impôt de Solidarité sur la Fortune.

D’un point de vue fiscale, ce n’est peut-être pas la solution la plus avantageuse pour vous, principalement à cause du coût de la TVA…

L’achat avec un contrat de gestion location

En parallèle à l’achat de votre futur multicoque, il est possible de faire appel à un double compétence, à savoir une entreprise qui soit experte dans la vente de catamaran mais aussi spécialiste de la location du voilier dans la zone du port d’attache. Ainsi, cela ne change pas forcément le montant de l’achat, mais vous trouvez dans ce nouveau type de contrat une garantie de retour sur investissement permettant de financer une partie de cet achat, son entretien, l’assurance, les frais généraux etc… Grâce à ce principe de collaboration, acheter un catamaran et le placer en location ouvre de nouvelles perspective d’amortissement.

L’achat d’un bateau à crédit

Si vous avez besoin d’un important financement pour acheter votre catamaran, alors le crédit peut être la solution adaptée à votre cas. L’achat à crédit d’un voilier a également d’autres avantages.

Si vous envisagez de prendre un crédit auprès de votre banque pour financer votre achat de bateau, il y a quelques éléments à prendre en compte. Tout d’abord, là encore, la TVA est de 20% sur le prix d’achat du bateau. De plus, tout crédit implique des frais. Alors soyez sûr d’y penser et de les inclure dans votre budget. Si vous ne louez pas le bateau, les intérêts qui y sont liés ne sont pas déductibles. Concernant l’ISF, la valeur prise en compte dans le crédit est celle du bateau au 1er janvier de l’année fiscale, valeur à laquelle il faut soustraire le capital restant que vous devez régler, ainsi que les intérêts non payés et les intérêts courus.

En somme, le prix du bateau du bateau peut vite être revu à la hausse par le coût du crédit. Au niveau de l’ISF, cela présente un avantage car cette solution permet de baisser votre imposition (la valeur du bateau n’est intégrée à votre ISF que de manière progressive). Notez bien que les intérêts d’emprunt ne sont pas déductibles si vous ne percevez aucun loyer concernant la location du bateau. Vous trouverez plus d’informations sur le site le-particulier.fr.

La location avec Option d’Achat ou LOA

Vous achetez votre bateau en leasing. Cela signifie que vous devez d’abord choisir le bateau puis entrer en contact avec un organisme de financement LOA. Une fois le contrat négocié avec l’organisme, celui-ci achète le bateau et vous le loue en échange d’un loyer mensuel. A la fin de votre contrat de location, vous avez soit la possibilité de racheter le bateau à l’organisme de LOA soit de vous séparer du bateau.

En choisissant la LOA, vous réduisez le coût total d’achat du bateau. Ainsi, la TVA est réduite de 50% pour tout bateau neuf ou d’occasion étant soumis à la TVA mais également pour les pavillons français ou européen de catégorie A, B ou C de plus de 5 mètres.

Votre loyer est calculé selon la durée de votre contrat (qui peut s’étaler de 3 à 15 ans), du prix initial du bateau et également de votre apport (un apport peut s’élever de 20 à 50% du prix du bateau).

Avant de choisir une solution de financement pour votre catamaran, il convient donc de faire faire des devis et de demander l’avis de professionnels pour choisir la méthode qui correspond le plus à vos besoins et à vos capacités de paiement.