Les allocations familiales sont attribuées à tous salariés ayant à leur charge 2 ou plusieurs enfants moins de 18 ans. Il s’agit d’un montant versé mensuellement avec le salaire. Cette somme est définie en fonction du nombre d’enfants, normalement après avoir déclaré le second enfant en charge, et ainsi de suite. Pour l’État, ces allocations sont un moyen de vérification du nombre de la population, et de la démographie dans un pays.

Histoire de l’allocation familiale

Ce fut en 1916, à Grenoble qu’un ingénieur Romanet a attribué des allocations familiales aux salariés de son usine JOYA. Lors de la Première Guerre mondiale, une caisse d’allocations familiales fut également créée en France, par un certain Emile Marcesche, à cause de la condition de vie de l’époque, avec notamment la vie des femmes qui devaient prendre soin de leur famille, malgré la situation de guerre. Au fur et à mesure du temps, diverses entreprises se sont prêtées au jeu et ont pareillement ouvert leur caisse d’allocations familiales ou caisse de compensation pour aider les travailleurs.

Et aujourd’hui, la plupart des entreprises, quel que soit son domaine proposent désormais des compensations pour chaque salarié. Cela en fonction de la catégorie professionnelle et bien évidemment du nombre d’enfants en charge. Pour bénéficier des allocations familiales, il faut s’affilier à la CAF ou Caisse d’Allocations Familiales, en faisant une demande auprès de leur siège.

Les documents nécessaires pour les démarches d’allocations familiales

Plusieurs documents seront nécessaires pour demander des allocations familiales. Il faut entre autres une copie de la carte d’identité nationale, une copie du passeport, un extrait d’acte de naissance qui peut être disponible ici, une copie du titre de séjour pour ceux qui ne sont pas de France, un relevé bancaire, d’épargne ou autre, au nom du demandeur, une attestation de résidence. Ajouté à cela, il faut une demande d’allocation qui devait être bien rempli, sans oublier la date et la signature du demandeur. Une fois que tout est réuni, il faut envoyer l’ensemble par courriel, adressé directement à la Caisse d’Allocations Familiale de sa région. Le délai d’attente de cette demande peut prendre quelques semaines selon le cas.

À noter que ceux qui ont un enfant de plus de 14 ans au sein de leur famille, bénéficient d’une majoration d’environ 60 euros, sauf s’il s’agit de l’ainé des enfants. La somme d’allocations familiales augmente ainsi selon le nombre et l’âge des enfants. Et arrivé à l’âge de 21 ans, une personne ne sera plus prise en charge par ce type d’allocation, du fait qu’il n’est plus considéré comme un enfant. Toutefois, à la dernière année, lors du passage de 20 à 21 ans, une allocation forfaitaire provisoire est attribuée.