Qu’est-ce que l’assurance-vie ? En fait, il s’agit d’un produit financier fiable pour assurer votre retraite ou financer un projet d’investissement.Comme toutes les assurances, ce moyen de placement vous garantit le versement d’une certaine somme d’argent lorsqu’il vous arrivera quelque chose (décès…).Des milliers de Français intéressent à l’assurance-vie en raison de ses avantages fiscaux. Certaines personnes l’utilisent même comme un outil de transmission de patrimoine. Mais comment fonctionne-t-elle ?

Assurance-vie : versement des primes

Tout au long du contrat d’assurance-vie, en tant que souscripteur, vous devez payer des primes.Le versement des primes peut se faire de trois façons. Le montant et la périodicité du versement des primes périodiques fixes sont définis par le contrat. Si vous oubliez de les payer dans les 10 jours suivant la date d’échéance, la compagnie d’assurances vous envoie une lettre recommandée avec accusé de réception. Si 40 jours après, vous continuez à ignorer cette réclamation, l’assureur peut résilier le contrat à défaut ou insuffisance de valeur de rachat. Il peut également le maintenir avec des garanties réduites.Par ailleurs, la loi vous autorise également à effectuer des versements en fonction de vos capacités d’épargne (primes à versements libres) et un seul versement lors de la souscription du contrat (primes unique).

Assurance-vie : les frais imputés

Lors de la souscription et durant la vie du contrat d’assurance-vie, la compagnie d’assurances vous facture divers frais. On peut citer les frais de dossiers, les frais d’entrée, qui sont forfaitaires ou proportionnels au montant du versement,les frais de gestion et les frais d’arbitrage, si vous décidez de transférer une somme d’un support d’investissement autre que les fonds en euros.Ils sont aussi forfaitaires ou proportionnels aux sommes transférées.

Assurance-vie : taux de rémunération

Concernant les taux de rémunérations, ceux-ci dépendent du type de contrat d’assurance-vie. Dans un contrat en euro, vos fonds sont garantis et rémunérés par les intérêts perçus au titre du taux minimum garanti prévu au contrat. Par contre,dans un contrat en unité de compte,le nombre d’unités de compte est le seul qui est garanti. Enfin, dans un contrat multi-support, le capital investi est garanti au bout de 8 ans de détention au minimum.

Fin d’un contrat d’assurance-vie

Un contrat d’assurance-vie peut être résilié pour non-paiement de prime ou pour rachat total. Il prendra également fin lorsqu’il arrive à son terme, en cas de vie ou lors de votre décès.

Que se parait-il si l’assuré est vivant à la fin du contrat ? Dans cette situation, l’assureur lui versera, à la date prévue au contrat, un capital ou une rente.Dans le cas contraire, cet avantage sera attribué au bénéficiaire désigné. Pour information, le versement du capital devrait être immédiat sinon le contrat continuera de produire des intérêts.

Qu’arrivera-t-il aux primes perçues en cas de décès du bénéficiaire ? Celles-ci peuvent être soumises aux droits de succession ou à un prélèvement de 20 %.