Actuellement, avec la crise du coronavirus, plusieurs incertitudes émergent en ce qui concerne la souscription d’un prêt habitation. Mais quoiqu’il en soit, c’est encore le bon moment pour accéder à la propriété pour les raisons suivantes. 

Le maintien des taux de crédit immobilier bas pendant et après le Covid-19

La hausse présumée des taux dépend de la durée de la situation sanitaire. Si la BCE augmente ses taux, les taux de prêt vont grimper rapidement. Mais pour l’heure, aucune remontée des taux ne figure au programme. En effet, les établissements bancaires comptent conserver leurs taux de crédit bas. Cependant, force est de constater que les banques n’appliquent pratiquement plus les taux de prêt inférieurs à 1,10% sur 20 ans. Pourtant, presque 40 % des crédits logement de 20 ans octroyés en automne 2019 avaient un taux de moins de 1,10 %. Par conséquent, les meilleurs taux du marché varient désormais entre 1,1% et 1,5%.

Le paiement régulier des loyers : une assurance pour les investisseurs locatifs

Jusqu’à présent, les propriétaires de logement locatif continuent de percevoir régulièrement leurs loyers. Par ailleurs, avec un marché où les demandes de biens locatifs sont supérieures aux offres disponibles, le risque de perte de loyers est quasiment nul. Mais si les investisseurs craignent une baisse de revenus en raison de la crise, ils peuvent souscrire une assurance de loyers impayés durant le bail.  A savoir que le fournisseur d’assurance pourrait exiger un justificatif du bon de paiement du locataire sur un délai de 6 mois.

La signature d’une promesse de vente avec des clauses suspensives

Pour éviter que la maison idéale ne vous glisse entre les doigts, signez une promesse d’achat au plus vite ! Mais n’oubliez pas d’inclure dans votre accord les clauses protectrices habituelles :

  • conditions suspensives de prêt immobilier (Visitez le site https://www.wi-credits.fr/pour tout savoir sur la souscription de crédit immobilier en ligne)
  • délai de rétractation SRU…

Profitez-en pour demander à l’agent immobilier de vous donner plus de photos du logement convoité pour mieux prévoir les coûts des travaux d’aménagement à effectuer.

La possibilité de report d’échéance en cas d’insolvabilité liée à la crise du coronavirus

Pour les acheteurs immobiliers qui appréhendent les conséquences des défauts de paiement en raison de la crise du Covid-19 (saisie du bien immobilier, fichage négatif à la Banque nationale, …), pas de panique ! Grâce au système de report des mensualités, il est possible de ne pas payer ses mensualités de crédit pendant une durée déterminée dans le contrat de prêt. Ainsi, lors de la conclusion d’un prêt logement, veillez à inclure une clause de modularité pour pouvoir suspendre ou réduire vos mensualités de prêt en cours de remboursement. Les suspensions de paiement peuvent s’étaler sur une durée maximale de 6 mois. Il est recommandé de se renseigner auprès de son banquier pour connaître les modalités du report d’échéances d’un crédit logement. Sinon, rien ne vous empêche de vous adresser à d’autres établissements de crédit immobilier pour bénéficier de conditions d’emprunt plus avantageuses.