L’ouverture d’un compte bancaire est l’une des étapes essentielles lors de la création d’une société offshore. Elle n’est pas compliquée et n’est pas uniquement accessible à des profils privilégiés. L’astuce est de bien connaître les différentes démarches à suivre et les spécificités des établissements financiers spécialisés dans le domaine.

Actuellement, grâce au numérique, les formalités peuvent s’effectuer en ligne via les plateformes des professionnels. Pour bien se préparer, voici quelques infos-clés à ne pas oublier.

Les caractéristiques et aspects à savoir pour l’ouverture d’un compte bancaire offshore

Les banques offshores qui proposent leurs services aux entrepreneurs et investisseurs sont aussi des structures. Elles ont besoin de fournir des prestations de qualité à leurs clients et de gagner leur confiance. C’est pour cette raison qu’elles doivent tenir compte de la situation du pays d’implantation.

Ainsi, lors de l’ouverture d’un compte en dehors de la juridiction nationale, il est important de s’en assurer. La banque doit être au courant de la situation économique et politique de la région. Elle devra aussi être capable d’appliquer le principe du secret bancaire et pourra assurer votre anonymat. En outre, il lui faudra présenter des garanties financières et une large gamme de produits financiers.

Les meilleures enseignes suggéreront des offres adaptées aux profils des futurs détenteurs de compte et surtout à leur domaine d’activité. Certaines formules conviendront mieux, en effet, à des investisseurs œuvrant dans l’import-export alors que d’autres répondront mieux aux attentes des entrepreneurs spécialisés dans l’immobilier ou l’outsourcing.

Par ailleurs, des facilités bancaires sont également proposées par les établissements. Les comptes multidevises, l’option E-banking ou encore la possibilité d’utiliser une lettre de crédit.

Quelques documents essentiels à prévoir

L’ouverture d’un compte offshore, même en ligne, nécessite des documents et quelques pièces justificatives qui seront ajoutées à votre dossier. Pour cette raison, avoir recours à un professionnel peut vous aider car il saura faire en sorte que votre demande bancaire soit acceptée.

Le fait est qu’il est important que les enseignes disposent de toutes les informations utiles sur leur futur client. Ainsi, la banque aura généralement besoin d’une copie certifiée du passeport du premier responsable de la société (actionnaire, directeur ou autres).

Elle demandera également un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois. Pour les autres documents, tout dépendra de la destination choisie pour le lancement de votre nouvelle entreprise offshore. Un CV et une lettre de référence bancaire peuvent être utiles dans certains cas (notamment pour les îles paradisiaques comme les Seychelles ou l’Île Maurice).