Pour les particuliers disposant d’un patrimoine peu élevé, l’investissement à l’étranger est souvent peu considéré. Il est vu comme une pratique réservée aux plus grosses fortunes ou aux sociétés, toujours proche de l’illégalité. On la regarde avec un mélange de dédain et de jalousie. Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, sachez que nous allons stopper vos préjugés. Il est possible d’investir à l’étranger avec tout type de portefeuille. Voici quelques exemples.

La Bourse : diversifier vos actions

En France, le PEA est souvent l’investissement en Bourse le plus pratiqué. L’Etat pousse les ménages à investir dedans car l’argent va à des fonds européens (même s’il est possible d’investir sur des pays émergents dans des ETF) et la taxation est moindre. Les banques françaises évoquent même très rarement auprès de leurs clients l’existence des autres solutions. Pourtant, elles sont bien réelles.

Rien ne vous oblige à vous contenter des valeurs éligibles au PEA. Vous avez tout intérêt à aller sur des actions et obligations autres. Pendant des années, l’Inde ou le Brésil étaient des marchés en pleine croissance. Recherchez les prochaines et consultez des sites spécialisés dans la finance.

L’investissement locatif hors de France

L’investissement locatif est toujours une méthode plébiscitée. Vous trouverez en ligne de nombreux bloggeurs recommandant son utilisation. Ils vous montrent des études de cas, dont une majorité est fausse, et vous poussent à explorer le marché après l’achat de leur super formation.

En réalité, l’investissement locatif en France n’est pas toujours rentable. Il y a de belles opportunités, mais elles nécessitent une vraie connaissance du marché. Les prix d’achat sont élevés, tandis que les loyers plafonnés sont encouragés, avant de devenir obligatoires, par l’Etat. Quant aux mauvais payeurs, la loi les protège et les procédures d’expulsion exigent parfois des mois d’attente. Dans les journaux, on a même vu des situations qui, si elles n’étaient pas aussi tristes, prêteraient au sourire. Le propriétaire, face au non-paiement de ses loyers, se retrouve endetté et finit à la rue tandis que le mauvais payeur dort tranquillement dans sa maison.

Pour ces raisons, allez dans d’autres pays pour votre investissement locatif. Des destinations touristiques asiatiques continuent d’être alléchantes. Mais, d’autres lieux qu’on ne soupçonne pas sont à considérer. Citons par exemple les opportunités immobilières en Floride, les rachats de maisons en Grèce, le développement du tourisme en Amérique du Sud…

La prise de parts dans une entreprise étrangère

Les appels de fonds ou le crowdfunding sont des concepts à la mode. On y trouve tout et n’importe quoi : des pertes d’argent comme de gros succès. Si vous avez l’âme d’un investisseur et que vous aimez aider les jeunes entrepreneurs, investissez en achetant les parts d’une nouvelle entreprise.

Si le rêve d’un nouveau Facebook est permis, la réalité n’est pas noire. De belles plus-values sont à la clé si vous savez miser sur le bon cheval. Investissez dans n’importe quel pays tant que vous croyez en l’idée et en l’équipe qui mène le projet.