De nombreux entrepreneurs français souhaitent créer une entreprise de l’autre côté de l’Atlantique. Le marché américain est effectivement connu pour son dynamisme. D’ailleurs, les États-Unis accueillent les investisseurs avec bienveillance. Ces derniers peuvent bénéficier de quelques aides financières à condition d’entamer les procédures requises.

Les aides offertes par le gouvernement américain

Les décisions prises par l’Administration Trump pourraient laisser penser que les États-Unis sont hostiles aux expatriés. Pourtant, cette idée reçue est fausse. Le pays de l’Oncle Sam a toujours été une terre d’opportunité. Chaque année, de nombreux entrepreneurs français parviennent à se lancer sur le marché américain. D’ailleurs, les autorités locales apportent leur soutien aux investisseurs.

L’International Trade Administration (ITA) fournit de précieuses informations aux ressortissants étrangers qui souhaitent y fonder une entreprise. Cette entité aide le principal concerné dans la réalisation d’une étude de marché. De même, elle met l’intéressé en relation avec des institutions aptes à délivrer des subventions.

Le Small Business Administration (SBA) poursuit des missions similaires. Toutefois, cette agence propose des solutions de financement avantageuses. L’entrepreneur peut prétendre à des crédits à taux zéro. Néanmoins, la future société doit répondre à certaines conditions. De nombreuses personnes décident d’implanter leurs enseignes dans une zone de chômage élevé pour obtenir ces emprunts.

Le gouvernement fédéral peut octroyer un statut particulier à quelques entreprises. En s’implantant dans une Foreign Trade Zones, la société profitera de plusieurs avantages fiscaux. Cette solution s’adresse principalement aux compagnies qui œuvrent dans le secteur d’import-export.

Enfin, chaque État dispose également de ses propres formes d’aides. Ainsi, il convient de se renseigner à ce sujet avant d’entamer les procédures de création de son entreprise. Pour saisir ces opportunités, il suffit de se renseigner régulièrement sur un site d’actualités usa, à l’exemple de www.immigration-usa-actu.com.

Les aides françaises permettant de concrétiser ce projet

L’administration française soutient aussi ses expatriés qui vont créer une entreprise aux États-Unis. La Compagnie Française d’Assurance pour le Commerce Extérieur (COFACE) propose de nombreuses solutions de prévoyance aux citoyens qui souhaitent investir à l’étranger. Ces formules incluent notamment une assurance-crédit destinée à se prémunir contre les impayés et à couvrir les risques de faillite. En sollicitant cette structure, on peut également alléger le poids fiscal de l’investissement à l’aide de procédures particulières.

Les aides à l’implantation sont aussi très demandées. Toutefois, elles s’adressent aux sociétés qui répondent à certaines conditions. La compagnie demandeuse doit avoir au moins 3 années d’activités et un résultat annuel inférieur à 40 millions d’euros. On citera également d’autres prérequis concernant l’effectif du personnel. Bien que cette offre soit particulièrement intéressante, elle est réservée aux enseignes qui souhaitent se délocaliser.

Aux USA, de nombreuses structures offrent leur soutien de plusieurs manières différentes. La plupart d’entre elles aident les entrepreneurs à développer leur réseau. Les intervenants informent les chefs d’entreprise sur les meilleurs moyens pour enrichir leur portefeuille client.